Les contrôles

Contrôle sur béton frais

| Mesure de la consistance du béton

La consistance du béton (à ne pas confondre avec sa résistance) est mesurée sur chantier et comparée à la plage de consistance théorique annoncée sur le bon de livraison.

Il existe plusieurs classes de consistance : les classes S1 à S4 (affaissement compris entre 10 et 210 mm) et la classe S5 (affaissement >220 mm) contrôlés avec un cône d’Abrams, les classes F1 à F6 contrôlés avec une table à chocs et les classes SF1 à SF3 (béton auto-plaçant) contrôlés avec une table d‘étalement.

Le résultat obtenu lors du contrôle permet de déterminer sa fluidité (de ferme à très fluide) et son ouvrabilité, à savoir son aptitude à être mis en œuvre.

| Mesure de l’air occlus

Materia est équipé d’un aéromètre, instrument mesurant la teneur en air au cœur du béton. Un béton classique mis en œuvre dans des régions à hiver rigoureux et formulé sans entraîneur d’air risque d’entraîner le gel de l’eau résiduelle du béton et ainsi le faire éclater. Sur des chantiers en haute-montagne par exemple, les bétons sont formulés avec des micro-bulles d’air qui viendront bloquer le gel. C’est aussi le cas sur les pistes d’aéroport ou sur le vaste chantier du tramway de la Métropole Nice Côte d’Azur, lequel intervient actuellement Materia. Il s’agit de contrôler si la quantité d’air présent à l’intérieur du béton est conforme aux prescriptions des normes.

| Etude de formulation béton

Essentiel pour la réalisation de tout projet architectural, le béton se compose de granulats, d’eau, de ciment, d’adjuvants et éventuellement d’additions. Il n’existe pas deux bétons identiques, tout dépend de sa formulation et du dosage de chacun des matériaux utilisés. Materia teste ces formules théoriques dans son laboratoire, à la demande de centrales à béton qui ne seraient pas équipées pour cela. Il est en effet important de contrôler les formules béton en laboratoire afin de déterminer ses performances mécaniques et d’avoir des références probantes souvent demandées dans les cahiers des charges. Bien entendu, des essais complémentaires en centrale seront nécessaires afin de vérifier le bon fonctionnement de la formule du béton fabriqué à plus grande échelle dans l’unité de production.

Contrôle sur constructions exitantes

| Fissure ou extensions

En cas de fissures apparentes ou de doutes sur la qualité du béton, ou encore avant tout projet de modification (ajout d’un étage par exemple), il est indispensable de pouvoir établir un diagnostic. Nous intervenons alors sur site afin d’évaluer les essais nécessaires au diagnostic et procédons à des prélèvements par carottage pour obtenir des échantillons qui seront par la suite transportés et analysés dans notre laboratoire. Là encore, seul un spécialiste peut se livrer à une technique telle que celle-ci.